Actualités

elm.leblanc : un partenariat durable pour faire émerger des thématiques d’avenir

22 novembre 2021 • Industrie du futur

Fortement impliqués dans l’industrie du futur, elm.leblanc et le Carnot Télécom & Société numérique collaborent depuis cinq ans pour réaliser des recherches de pointe dans les domaines industriels du numérique, des systèmes productifs, des matériaux et de la robotique. François Vuillaume, directeur R&D chez elm.leblanc, nous présente ce partenariat recherche-industrie exemplaire qui constitue un formidable terrain d’expérimentation en grandeur réelle et opérationnelle de production.

Vous disposez de votre propre département R&D, pourquoi avoir fait appel au Carnot Télécom & Société numérique ?

François Vuillaume : Je dirais qu’il y a trois grandes raisons qui nous ont conduits à faire appel au réseau Carnot. Tout d’abord, les Instituts Carnot nous permettent de disposer de R&D de haut niveau dans de nombreux domaines d’expertise, c’est un véritable atout pour innover. Compte tenu de la largeur du spectre des compétences proposées par le réseau, nous pouvons donc mener des partenariats R&D adaptés à nos besoins.

Par ailleurs, notre collaboration est désormais organisée de manière optimale : nous avons aujourd’hui un guichet unique avec l’Institut Mines-Télécom. C’est une condition indispensable de succès pour simplifier les contacts. Sinon nous sommes face à une arborescence très compliquée et, en tant qu’industriel, nous manquons souvent de temps pour trouver la bonne école, le bon partenariat, etc. C’est une garantie d’efficacité.

En outre, ce partenariat nous permet de disposer d’un contrat cadre : celui-ci sécurise tous les aspects juridiques et contractuels, comme la gestion de la propriété industrielle par exemple. Ces aspects d’ordre administratif peuvent être assez compliqués parfois.

Dès le début de notre collaboration, nous avons pris le temps de bien définir les termes de ce contrat, maintenant, c’est une référence qui nous permet de gagner beaucoup de temps. Enfin, grâce aux différentes aides possibles, faire appel aux Carnot nous assure une optimisation financière des collaborations.

Pouvez-vous nous parler des projets mis en place en partenariat avec le Carnot TSN ?

FV : Il y a de multiples projets qui ont été mis en place depuis 4 ou 5 ans maintenant, mais parmi eux il y en a deux très emblématiques : le projet IRON-MEN et la chaire Corenstock.

Le projet IRON-MEN est une solution de réalité augmentée destinée aux opérateurs de production et qui a pour objectif d’aider l’entreprise à développer la flexibilité, l’efficience et la qualité de sa production, tout en renforçant la communication des équipes et le travail collaboratif.

La chaire Corenstock quant à elle vient de démarrer, nous sommes encore à une phase très amont de la réflexion. L’objectif est de proposer une solution de stockage d’eau chaude plus performante au niveau énergétique et moins coûteuse en matières premières. Nous nous intéressons au ballon du futur sous l’angle complet du cycle de vie du ballon, depuis sa conception, sa fabrication, sa période de fonctionnement…

Au début, nous avions des collaborations un peu disparates qui étaient initialisées au fil de l’eau, en fonction des besoins qui apparaissaient. Petit à petit, en particulier par la définition de ces deux grands projets « chapeau », le partenariat s’est structuré. Maintenant nous avons un vrai fil conducteur, c’est plus maîtrisé même si nos collaborations sont toujours liées au développement produit. Nous veillons à rester agile.

Quels sont les enjeux stratégiques des projets que vous menez dans le cadre du partenariat avec les Instituts Carnot ?

FV : Au niveau stratégique, notre objectif est de prendre de l’avance et d’anticiper. Nous en sommes capables grâce à notre collaboration avec le réseau Carnot qui nous permet de faire émerger des thématiques sur lesquelles nous devons travailler dans les années à venir. Dans l’équation, le temps est une donnée importante. Le fait d’être avec le Carnot, cela nous aide aussi à prendre du recul. C’est une dimension indispensable pour arriver au succès. Maintenant, nous sommes convaincus que notre partenariat fonctionne, nous allons continuer à le faire évoluer.

Les acteurs économiques doivent-ils aujourd’hui investir davantage dans la recherche partenariale ?

FV : J’en suis persuadé, la recherche partenariale participe à la compétitivité des entreprises. Je suis toujours impressionné par les retombées positives que celle-ci engendre. Au début, on démarre sur un sujet et on essaie de trouver des partenaires. À la fin, il y a des retombées auxquelles on ne pensait pas et qui sont d’ailleurs parfois éloignées du sujet initial, c’est une richesse très importante.

Bien sûr, comme pour toute collaboration, cela demande de l’investissement, du temps, une disponibilité, de la communication et une énergie constante pour faire ressortir cette prise de recul. Ce sont toutes ces dimensions qui font naître la richesse de la collaboration.


Cet entretien a été réalisé par Carnot INSIGHT, le magazine de l’association des instituts Carnot, et publié dans le numéro de novembre 2021.

Dernières actualités

, , , , , ,

Retour sur « Beyond the mobile phone », l’évènement 5G et Intelligent Edge de l’année !

Retour sur l'évènement "Beyond the mobile phone", l'occasion de comprendre comment la 5G et le Connected Intelligent Edge permettent une transformation des industries et des entreprises du monde d'aujourd'hui et demain.
, , , , , , ,

Yōkobo : un robot peut-il aider à créer du lien au sein d’un foyer ?

La robotique représente-t-elle une solution pour améliorer le quotidien des êtres humains ? Afin de tenter de répondre à cette question, des chercheurs, soutenus par le Carnot TSN et issus notamment de Strate École de Design en partenariat avec Orange, l’Université de Nantes et GV Lab de TUAT au Japon, ont développé Yōkobo, un robot visant à favoriser la communication chez les couples de jeunes retraités.
, , , , , , ,

Au cœur de la 5G à l’occasion de l’évènement « Beyond the mobile phone » le 30/11/2022 !

L’édition 2022 de la conférence « Beyond the Mobile Phone » approche à grand pas : elle aura lieu le 30 novembre prochain à Paris, en partenariat avec EURECOM, France Brevets, IMT et Qualcomm. L'évènement est soutenu par le Carnot Télécom & Société numérique.

Besoin d’informations ?